Liang Li

Liang Li

Liang Li

Basse

Liang Li a étudié le chant à Tianjin et Pékin. Il a notamment remporté les concours ARD, Neue Stimmen et celui de Shizuoka. En 2016, il est nommé Kammersänger du Staatsoper Stuttgart, où il a été membre de la troupe pendant 10 ans. Parmi ses engagements récents figurent : Turandot (Timur) en concert à Tel-Aviv, Tristan und Isolde (Marke) au National Center of Performing Arts à Beijing, la 9ème Symphonie de Beethoven à La Scala, le Stabat Mater de Dvořák au Müpa de Budapest, Don Giovanni (le Commandeur) à Kawasaki, Die Walküre (Hunding) au Staatsoper Hamburg, Don Carlo (Filippo) au Bolchoï (où il reçoit un BraVO) et au Deutsche Oper am Rhein, Simon Boccanegra (Fiesco) au Vlaamse Opera, Nabucco (Zaccharia) au Deutsche Oper Berlin, et Staatsoper Stuttgart, Tristan und Isolde (Marke) et Der fliegende Holländer (Daland) au Festival de Budapest, Die Zauberflöte (Sarastro) en tournée au Japon et Pelléas et Mélisande (Arkel) aux Wiener Festwochen, au Festival d’Edimbourg. Il est fréquemment invité au Festival de Baden-Baden, notamment pour Die Walküre (Hunding), Manon Lescaut (Geronte de Ravoir), à l’Opéra national de Paris pour Il Trovatore (Ferrando), et Don Giovanni (le Commandeur), au Deutsche Oper Berlin pour Nabucco (Zaccharia), Parsifal (Gurnemanz) et Tristan und Isolde (Marke) au Semperoper Dresden pour Macbeth (Banco) et La Juive (Cardinal de Brogni), à Caen et Luxembourg pour Der fliegende Holländer (Daland), au NCPA de Beijing pour Nabucco (Zaccharia), au Palau de les Arts pour Il Trovatore (Ferrando) et Tristan und Isolde (Marke). Parmi ses projets : Die Zauberflöte (Sarastro) et Norma (Oroveso) à Hambourg, Tristan und Isolde (Marke) à Stuttgart.

Débuts au Grand Théâtre de Genève.

Aida

À retrouver dans Aida

Opéra de Giuseppe Verdi

Du 11 au 22 octobre 2019 au Grand Théâtre de Genève

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici et partout.