Pelléas et Mélisande

Pelléas et Mélisande

Drame lyrique de Claude Debussy
Prix:
Dès CHF 17.-
lun 18 janv 19:30
mer 20 janv 19:30
ven 22 janv 19:30
dim 24 janv 15:00
mar 26 janv 19:30
jeu 28 janv 19:30
Si j’étais Dieu, j’aurais pitié du cœur des hommes.

Maurice Maeterlinck
Infos pratiques
Distribution
Œuvre
Infos pratiques

Drame lyrique de Claude Debussy

Livret du compositeur d’après la pièce de Maurice Maeterlinck
Créé en 1902 à Paris
Dernière fois au Grand Théâtre de Genève 1999-2000
En coproduction avec l’Opera Ballet Vlaanderen,
Les Théâtres de la Ville de Luxembourg et Göteborgs Operan

Chanté en français avec surtitres en français et anglais

 

Avec le soutien de :

MADAME BRIGITTE LESCURE


Partenaire du Ballet du Grand Théâtre de Genève

Distribution

Direction musicale Jonathan Nott
Mise en scène et chorégraphie Damien Jalet & Sidi Larbi Cherkaoui
Scénographie et concept Marina Abramović
Costumes Iris van Herpen
Lumières Urs Schönebaum
Vidéo Marco Brambilla
Dramaturgie Koen Bollen
Dramaturgie musicale Piet De Volder
Direction des chœurs Alan Woodbridge

Pelléas Jacques Imbrailo
Mélisande Mari Eriksmoen
Golaud Leigh Melrose
Arkel Matthew Best
Geneviève Yvonne Naef
Yniold Marie Lys
Un médecin / Un berger Justin Hopkins

Danseurs de la compagnie Eastman
Chœur du Grand Théâtre de Genève
Orchestre de la Suisse Romande

Œuvre

Perdu dans une forêt, Golaud rencontre une jeune fille mystérieuse pleurant au bord d’une fontaine. Elle a fui ceux qui lui faisaient du mal et elle s’appelle Mélisande. Golaud la persuade de l’épouser et de venir avec lui en Allemonde, où son père le roi Arkel les accueille dans son sombre château. Misère et famine règnent en Allemonde mais au château les choses essentielles sont gardées sous silence. Ses habitantes et habitants sont la proie de traumatismes et de désirs refoulés. Il n’y a qu’avec Pelléas, le demi-frère de Golaud, que Mélisande se retrouve dans la conscience partagée que l’essentiel n’est pas toujours le visible. Une triangulation fatale se développe entre Mélisande et les deux frères.
La pièce de théâtre Pelléas et Mélisande (1893) de Maurice Maeterlinck fait partie des œuvres-phares du mouvement symboliste, dans lequel tant d’autres artistes belges comme Émile Verhaeren, Georges Rodenbach ou James Ensor se sont illustrés. Claude Debussy fut l’un des nombreuses et nombreux musiciens à succomber au mystère intemporel de Pelléas et Mélisande et demanda à Maeterlinck d’adapter sa pièce en un livret pour le seul véritable opéra qu’il écrivit : « J’ai voulu que l’action ne s’arrêtât jamais, qu’elle fût continue, ininterrompue. Je n’ai jamais consenti à ce que ma musique brusquât ou retardât, par suite d’exigences techniques, le mouvement des sentiments et des passions de mes personnages. » Le caractère anti- rhétorique de Pelléas, qui évite soigneusement tout geste emphatique, en a fait le vaisseau-amiral des anti-Wagnériens, même si l’opéra de Debussy est une réponse moderniste audible à Tristan und Isolde et Parsifal.
La mise en scène de ce long rêve organique et lyrique unit les deux artistes chorégraphes belges Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet à la légendaire plasticienne et performeuse d’origine serbe Marina Abramović. Ensemble, ils font leur matière du cycle ininterrompu de la vie et de son lien inhérent au cosmos, refusant comme Debussy toute illustration, mais jetant des rais de lumière cosmique çà et là sur les énergies invisibles et les émotions cachées des personnages. Huit danseurs accompagnent et expriment l’intériorité des sentiments des solistes, tandis que la grande dame de la haute couture d’avant-garde Iris van Herpen habille leurs mailles invisibles. Il appartiendra à Jonathan Nott, à la tête de son Orchestre de la Suisse Romande, de faire naître le frémissement mystérieux qui rend ce drame fragile si irrésistible.

Pelléas et Mélisande à La Plage

Apéropéra 14.1.2021
Conférence 15.1.2021
Atelier public 16.1.2021
En coulisse 20.1.2021
Intropéra 45 minutes avant chaque représentation

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG