Benjamin Appl

Benjamin Appl © Uwe Arens

Benjamin Appl

Baryton
Benjamin Appl
«Will dich im Traum nicht stören,
Wär schad’ um deine Ruh’.»

Franz Schubert
Winterreise
Infos pratiques
Présentation
Infos pratiques

Benjamin Appl, baryton
Graham Johnson, piano

Franz Schubert
Winterreise, op. 89
Textes de Wilhelm Müller

Jeudi 14 novembre 2019 à 20h
Durée : 1h20 sans entracte

Avec le soutien de

FONDATION VRM

Présentation

Quand on a 25 ans et qu’on apprend qu’on va mourir d’une maladie, de celles qu’on appelait honteuses et qui vous rongent et rongent, à leur rythme, on peut comprendre que « la vie n’est plus si rose et que l’hiver descend sur vous ». C’étaient les mots mêmes de Franz Schubert à son ami Johann Mayrhofer, en 1827 quand il commença à composer Winterreise dont il était encore en train de corriger les épreuves quelques jours avant sa mort en 1828. Ce testament de l’hiver d’une bien courte vie fut composé pour voix de ténor mais rapidement transposé pour voix basse par Schubert lui-même.
Le jeune et talentueux baryton allemand Benjamin Appl, qui fait ses débuts genevois sur la scène de concert du Grand Théâtre, et le pianiste britannique Graham Johnson, apportent à la saison de récitals genevoise cette œuvre hors norme, où Schubert donne au clavier un rôle égal au chanteur pour dépeindre les humeurs diverses du poète, les voix des éléments, les cris des animaux et cette vielle à roue lancinante qui ronge et ronge jusqu’à la fin. À l’image de son mentor Fischer-Dieskau, dont il fut l’un des derniers élèves, Benjamin Appl, en plus d’accumuler les brillantes prestations lyriques, a le lied et le récital comme carte de visite pour les plus prestigieuses salles de concert européennes. Signataire d’un contrat d’exclusivité chez Sony Classical, Benjamin Appl est désormais invité permanent de la prestigieuse Schubertiade annuelle de Hohenems. À 36 ans, Benjamin Appl possède déjà le charisme d’un raconteur expérimenté, la finesse et la sensibilité au texte d’un grand acteur et une voix agile dont toute la critique salue l’immense potentiel. Graham Johnson, qui accompagnait déjà les classes de maître de Benjamin Britten et Peter Pears dans les années 1970, est le compagnon de route d’expérience indispensable pour arriver au bout silencieux de ce cycle terrifiant et sublime.

Médias

Écoutez Benjamin Appl sur

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG