Petite messe solennelle

Petite messe solennelle

Gioacchino Rossini

ANNULÉ
Info

Information

Annulation des représentations de la Petite Messe solennelle

Suite aux directives fédérales et cantonales relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, le Grand Théâtre de Genève se voit dans l’obligation d’annuler la représentation de la Petite Messe solennelle initialement prévue le 15 novembre 2020.

Nos abonné·e·s ainsi que les détentrices et détenteurs de billets pour cet évènement seront contacté·e·s par email.

 

 

«Bon Dieu. La voilà terminée cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire ou de la sacrée musique ?»

Gioacchino Rossini

Infos et distribution

Œuvre

Infos et distribution

Œuvre de musique sacrée pour quatre solistes, chœur mixte, deux pianos et un harmonium de Gioachino Rossini. Créée le 14 mars 1864 à Paris.

Emma Posman, soprano
Giuseppina Bridelli, Alto
Julien Henric, ténor
Justin Hopkins, basse
Jean-Paul Pruna, Xavier Dami, Réginald Lereun, pianos et harmonium

Chœur du Grand Théâtre de Genève
Alan Woodbridge, direction musicale

Œuvre

Le plus célèbre – et célébré — des Péchés de vieillesse de Gioacchino Rossini, ce cahier des rares pièces écrites pendant sa longue retraite post-lyrique, la Petite Messe solennelle est tout cela. À une époque où les œuvres chorales sacrées prenaient des dimensions colossales, cette liturgie catholique fut créée par seulement douze chanteurs, deux pianos et un harmonium : petite messe, en effet. Rossini, qui aimait les boutades, voulait-il faire un pied de nez à Beethoven en l’affublant du pompeux épithète de « solennelle » ? Profession de foi sincère, sinon solennelle, l’homme de théâtre y offre au bon Dieu une œuvre pleine de drame, de pathos, de couleur et d’intensité. Pèlerinage aux sources de la musique romaine – Palestrina, mais aussi Mozart et Haydn, font voler ses fugues et portent le grand solo du motet de communion « O salutaris hostia » – la Petite Messe solennelle servira de référence plus tard pour Fauré et Poulenc. Le Chœur du Grand Théâtre la propose en version originale non orchestrée, avec pianos, harmoniums et solistes invités. Un moment unique, pour reprendre le bon mot de la dédicace de la partition, de musique sacrée… et de sacrée musique.

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG