Éclairages

Éclairages

Éclairages

Les opéras et les créations chorégraphiques de la saison 2021-2022 feront l’objet d’une conférence très complète sur l’œuvre, son livret, son contexte et sa musique, quelques jours avant la première représentation, toujours à la même heure, 18h30, par l’Association genevoise des amis de l’opéra et du ballet.

Toutes les conférences auront lieu au Théâtre de l’espérance.
 

  • Mardi 7 septembre 2021 Guerre et Paix
    La fresque et l’intime : Guerre et Paix à l’heure soviétique, présenté par Mathilde Reichler
    En juin 1941, alors qu’Hitler envahit l’URSS, Prokofiev est évacué de Moscou avec sa seconde épouse, Mira. Le couple emporte avec lui le plan d’un opéra sur Guerre et Paix, le gigantesque roman de Tolstoï racontant les destinées croisées de trois grandes familles de la noblesse russe, au temps des guerres napoléoniennes.
    Si les personnages de Guerre et Paix sont tous profondément marqués par leur rencontre avec l’Histoire, le compositeur, quant à lui, va se trouver pris dans le tourbillon de la « grande Guerre patriotique ». Prisonnier des attentes d’un régime qui tente d’exploiter la partition à des fins idéologiques, fasciné par la force qui se dégage de l’immense fresque de Tolstoï, Prokofiev s’embarque pour une aventure de plus de dix ans avec cette matière littéraire, réactualisée par le contexte sombre et incertain que traverse le pays.
    La conférence vous propose de sonder le double coloris historique de l’œuvre (celui du roman, et celui de la genèse de l’opéra), en le faisant dialoguer avec les enjeux de la dramaturgie et de l’écriture musicale.
     
  • Mardi 28 septembre 2021 Le Couronnement de Poppée
    Sabine Poppée ou les séductions du voile, présenté par Teresa Chevrolet
    Que savons-nous de Sabine Poppée, deuxième épouse de Néron, héroïne de l’opéra de Monteverdi ?
    Le Musée d’art et d’histoire de Genève possède un précieux portrait d’elle, revêtue d’un voile diaphane qui en rehausse la nudité. Quel est le secret de ce voile ? Ce sera le point de départ de la conférence de Teresa Chevrolet, qui vous propose un bref parcours historique et biographique à la recherche de ce sulfureux personnage et de la légende qui s’y rattache.
    Les « papas » de Poppée, présenté par Giulia Riili
    Le Couronnement de Poppée est un opéra spectaculaire à bien des égards. Œuvre qui ne cesse de fasciner, elle demeure toujours comme l’un des cas les plus complexes de l’histoire de l’opéra. La paternité musicale non résolue et les nombreux problèmes liés au livret sont à nos jours encore au centre du débat des musicologues. En traversant le labyrinthe de ses sources, Giulia Riili nous fera découvrir la nature d’une œuvre exceptionnelle : premier drame musical jamais écrit sur un sujet historique, manifeste d’un certain libertinage philosophique et moral, reflet d’un cynisme moqueur, Poppée nous consterne avec l’extraordinaire vivacité de son chant et la beauté de sa musique.
     
  • Mercredi 20 octobre 2021 Anna Bolena
    Anna, as-tu vraiment perdu la tête ?, présenté par Sandro Cometta
    Comment un jeune compositeur attachant, pris dans l’étau de circonstances dignes d’un feuilleton, parvient à se dépasser en créant un chef-d’œuvre de dramaturgie et de bel canto ? Quel est cet extravagant lieu commun que musicologues, critiques et metteurs en scène se plaisent à relayer au sujet de la fin de l’opéra ? Et que vient faire une diva grecque dans cette histoire ?
     
  • Mardi 2 novembre 2021 Casse-Noisette
    Casse-Noisette, une féerie à interpréter et réinterpréter, présenté par Jean-Pierre Pastori
    Rien d’étonnant à ce que les grandes compagnies de ballet affichent Casse-noisette en prélude aux fêtes de fin d’année. C’est le ballet du rêve, de l’enfance, du voyage dans les contrées enchantées. Qu’il s’agisse de la valse des flocons de neige ou de la valse des fleurs, des danses arabe, chinoise et russe, Tchaikovski est au sommet de son art. Le livret s’appuie sur l’Histoire d’un Casse-noisette d’Alexandre Dumas, inspirée elle-même d’un conte d’Hoffmann. Autant dire qu’on se trouve plongé dans le domaine du merveilleux, un merveilleux encore accentué par les décors et costumes oniriques du duo On aura tout vu.
     
  • Mardi 7 décembre 2021 Les Pêcheurs de perles
    Au-delà du cliché : Les Pêcheurs de perles, présenté par Charlotte Ginot-Slacik
    L’exotisme fit son succès. Il interroge aujourd’hui. Comment écouter et comprendre Les Pêcheurs de perles de Bizet ?
    Que reste-t-il de cette Ceylan fantasmée où Nadir, Leïla et Zurga s’aiment et se déchirent ?
    D’un Orient fantasmé au XIXe siècle à la vision radicalement contemporaine proposée par Lotte de Beer, Charlotte Ginot-Slacik interroge les représentations de l’ « autre » et leur incarnation musicale.
     
  • Lundi 24 janvier 2022 Elektra
    Elektra, ou comment tuer les cauchemars, présenté par Christian Merlin
    “Connais-tu un remède contre les rêves ?” C’est ce que demande Clytemnestre à sa fille Electre, dans l’adaptation de la tragédie grecque par Strauss et Hofmannsthal, composée à l’époque de la psychanalyse naissante. La réponse risque d’être violente dans cet opéra dont le texte et la musique fouillent l’inconscient sans ménagement.
     
  • Mardi 22 février 2022 Atys
    Atys et Lully : les favoris du Roi, présenté par Gregory Rauber
    Au cœur du mythe d’Atys, comme dans l’histoire des premiers chefs-d’œuvre lyriques français, vers 1670, le constat est le même : toute faveur accordée entraîne son lot de jalousies.
    Le berger Atys est le « favori » du roi Célénus. Or, la reine des Dieux, Cybèle, le préfère au roi. Mais l’amour secret qui unit Atys à la nymphe Sangaride attisera la jalousie de Cybèle et Célénus.
    Choisi par Lully et Louis XIV, le librettiste Philippe Quinault est raillé autant qu’envié par Boileau, La Fontaine ou Racine. De même, Lully, malgré ses frasques, est adoubé par le Roi Soleil et règne sans partage sur la musique des théâtres…
    Dans la tragédie lyrique, drames antiques et intrigues de la cour de France s’entremêlent, fusionnent ; les situations sont les mêmes et les transpositions souvent superflues.
    Alors, pourquoi Louis XIV ne se reconnaîtrait-il pas dans cet Atys au destin funeste ? L’« opéra du roi » serait-il alors autant une histoire de favoris que de favorites ?
     
  • Mercredi 23 mars 2022 Sleepless
    Peter Eötvös, le dernier des romantiques, présenté par Christian Merlin
    L’avant-garde tenait l’opéra pour un genre mort, figé dans la poussière du musée. Avec le triomphe de Trois Sœurs, en 1998, le compositeur hongrois Peter Eötvös semble avoir montré que le genre pouvait être régénéré, et que la musique classique pouvait être expressive sans renoncer à être moderne. Quel est son secret ? Ce premier succès s’est-il renouvelé dans ses opéras plus récents ?
     
  • Lundi 2 mai 2022 Jenůfa
    Jenůfa, les pouvoirs de la belle-mère, présenté par Pierre Michot
    Fille séduite et abandonnée, enfant bâtard, infanticide : voilà de quoi faire un mélo aux effets faciles. L’opéra de Janáček est tout le contraire. Nous essayerons de comprendre comment sa musique s’y prend pour approfondir les situations, creuser les caractères, toucher à la vérité des âmes. Au centre de l’histoire, une question : trop d’amour peut-il conduire au drame ?
     
  • 15.6.2022 Turandot
    La quatrième énigme de Turandot, présenté par Sandro Cometta
     

Association genevoise des amis de l’opéra et du ballet
7D, chemin Pré-Marquis
1241 Puplinge
+ 41 22 349 83 60
[email protected]
www.amisdelopera.ch