Pretty Yende

Pretty Yende

soprano

Récital disponible en streaming jusqu’au 14 mai 2021
Tarif : CHF 10.-

Un lien sera envoyé directement par email aux spectatrices et spectateurs qui ont acheté un billet.

Sur mon cœur, sur mon sein, Toi ma volupté, toi mon désir !

Schumann, An meinem Herzen, an meiner Brust, 1840

Infos et programme

Présentation

Infos et programme

Pretty Yende, soprano
Michele d’Elia, piano

Récital enregistré le 7 mai 2021 à 20h et diffusé en streaming à 21h

Durée : environ 1h

PROGRAMME :
ROBERT SCHUMANN (1810–1856)
Der Nussbaum Op. 25 Nr. 3
Mein schöner Stern! Op. 101 Nr. 4
Widmung Op. 25, Nr. 1
Schmetterling Op. 79 Nr. 2
Loreley Op. 53 Nr. 2
Aufträge Op. 77 Nr. 5
Waldesgespräch Op. 39 Nr. 3

GAETANO DONIZETTI (1797–1848)
Il barcaiuolo
La conocchia
Le crépuscule
Extraits des Nuits d’été à Pausilippe

Que n’avons-nous des ailes…
Extrait de Lucia de Lammermoor

PAOLO TOSTI (1846–1916)
Aprile Ideale Malìa

RICHARD STRAUSS (1864–1949)
Zueignung Op. 10 Nr. 1
Kling ! Op. 48 Nr. 3
Allerseelen Op. 10 Nr. 8
Ständchen Op. 17 Nr. 2
Ich schwebe Op. 48 Nr. 2
Cäcilie Op. 27 Nr. 2

JOHANN STRAUSS (1825–1899)
Csárdás
Extrait de Die Fledermaus

 

Avec le soutien de :

FONDATION VRM

 

Suite aux directives fédérales et cantonales relatives à la lutte contre la propagation du virus Covid-19, le récital est maintenu en jauge limitée et sera diffusé en streaming sur notre site.

Présentation

Lorsque Pretty Yende chanta le rôle de Pamina dans Die Zauberflöte à Genève en 2015, la soprano sud-africaine enchanta le public du Grand Théâtre avec l’aisance fraîche et agile de son registre élevé ainsi que par la composition délicieuse d’ingénuité et de mystère avec laquelle elle incarna son personnage. À Zurich en 2018, en Elvira des Puritani de Vincenzo Bellini, elle reçut l’ovation du public et les louanges de la critique, le Tages-Anzeiger ne tarissant pas d’éloges quant à « sa voix, son charisme, son endurance physique et son intelligence créative ». Plus récemment, c’est à Paris dans La Traviata qu’on a pu l’applaudir. La jeune belcantiste revient donc à Genève pour notre nouvelle saison de récitals, en compagnie du pianiste Michele d’Elia, avec beaucoup plus que du belcanto dans ses bagages ! Elle nous offrira une série de lieder de Robert Schumann, suivie de mélodies (et d’un ou deux airs lyriques) par Gaetano Donizetti, Paolo Tosti et Richard Strauss. Peut-être même Pretty Yende nous prépare-t-elle quelques surprises, susceptibles de faire battre les semelles ou claquer les doigts. Malgré la richesse du talent musical et la noblesse des traditions vocales en Afrique sub-saharienne, il n’y a que très peu d’artistes de cette partie du monde qui arrivent à faire carrière en musique classique. Pretty Yende est l’une des brillantes exceptions à cette exclusion économique et culturelle de ce qui devrait être l’héritage musical de l’humanité tout entière. Quel plaisir et quel honneur alors de lui souhaiter à nouveau la bienvenue à Genève, micro-capitale de ce monde agité.

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG

Ma Newsletter