Aventures et Nouvelles Aventures

Aventures et Nouvelles Aventures

György Ligeti

I am in a prison: one wall is the avant-garde, the other wall is the past, and I want to escape.

György Ligeti

Infos et distribution

À propos

Infos et distribution

Installation avec 7 musiciens, 3 chanteurs et 1 cheffe d’orchestre
Musique de György Ligeti
Créé à Stuttgart en 1966

Direction musicale Elena Schwarz
Scénographie, machines, vidéo, lumière et mise en espace
Cynthia-Ël Hasbani, Florian Kühnle, Cristina Nyffeler, Clara Pons

Soprano Sarah Maria Sun
Mezzo-soprano Lena Haselmann
Basse Markus Hollop

Ensemble Contrechamps

4 septembre 2021 – 18h
5 septembre 2021 – 16h
À la salle du Lignon

> plan d’accès

 

Coproduction
VERNIER CULTURE, ENSEMBLE CONTRECHAMPS
DANS LE CADRE DE LA BÂTIE – FESTIVAL DE GENÈVE

À propos

Qui a peur de György Ligeti ? Sauvée des eaux covidiennes, la production Aventures et Nouvelles Aventures nous revient dans le cadre de La Bâtie. Ces deux pièces bizarres et amusantes, pour petits et plus grands, avec des effets sonores comme un feu d’artifice, vous pourrez littéralement les parcourir. Car c’est vous qui déambulez dans l’espace à votre guise. Et si vous avez peur de ne pas avoir bien entendu ou vu, pas de problème : on joue deux fois de suite !

Info

Mesure sanitaires

  • Port du masque facial obligatoire dès 12 ans
  • Récolte des données sur place via CoGa
  • Spectacle debout avec distance requise d’1m50
  • Désinfection des mains obligatoire
Écoute

Clés d’écoute, György Ligeti

Aperçu des ambiances sonores et instrumentales dans les Aventures et Nouvelles Aventures de Ligeti, avec Serge Vuille et l’Ensemble Contrechamps.
 

Avant

Avant-spectacle

Pour en savoir plus sur la production, parcourez notre dossier avant-spectacle rédigé par notre équipe de La Plage.

21-22

Saison 21-22

Programmation
Retrouvez le programme complet de la nouvelle saison.
Faites l’amour
Présentation, interview d’artistes, explications… tout savoir et comprendre sur la nouvelle programmation du GTG.
Abo

S’abonner

Offrez-vous l’émotion d’une saison et obtenez la garantie de bénéficier des meilleures places, au meilleur prix, dans toutes les catégories !

Découvrez nos formules d’abonnement pour la SAISON 21-22.

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG

Ma Newsletter

Alan Woodbridge

Directeur des chœurs du Grand Théâtre depuis 2014, le travail d’Alan Woodbridge est empreint par la vigueur, l’exigence et l’intense musicalité de son approche. Chanteur de formation, organiste et pianiste, étudiant à Trinity Cambridge et au Royal College of Music de Londres, il travaille entre autres à Londres, Amsterdam, Tokyo, Dresde, Paris ou San Francisco. Il a été chef de chœur à l’Opéra de Lyon pendant 18 saisons, participant aux productions et enregistrements avec des équipes de renommée internationale. Citons la Trilogie Pouchkin avec Kirill Petrenko et Peter Stein. Il a reçu un Grammy pour l’enregistrement de Doktor Faust de Busoni. Alan Woodbridge est Chevalier des arts et des lettres.

© GTG / Matilde Fassò

© Régis Golay

Contrechamps

Contrechamps est un ensemble de solistes spécialisé dans la création, le développement et la diffusion de la musique instrumentale des XXe et XXIe siècles, depuis plus de quarante ans. L’Ensemble s’engage à décloisonner et mettre en valeur la diversité des esthétiques et des actrices et acteurs de la scène contemporaine et expérimentale. Depuis sa création, l’Ensemble Contrechamps collabore étroitement avec un grand nombre de compositrices, compositeurs, cheffes, chefs et artistes. L’ensemble met également en valeur ses musiciens et musiciennes titulaires dans leur talents spécifiques et multiples. Contrechamps développe également de nouveaux formats de présentation : concerts installatifs, radiophoniques laboratoires de recherche ou tournée virtuelle. Il propose une identité hybride entre orchestre et compagnie, adaptant son fonctionnement aux impératifs artistiques et aux propositions des créatrices et créateurs. Un partenariat avec la Haute école de musique de Genève prend tout son sens dans ce contexte pour rester en contact avec les idées les plus fraiches, et transmettre une expertise à travers les générations.

Cristina Nyffeler

Née à Berne, Cristina Nyffeler a étudié la scénographie et la conception de costumes à l’Université des arts appliqués de Vienne, à l’Académie des beaux-arts de Berlin Weissensee et à l’Université des arts de Berlin. Depuis 2008, elle travaille comme scénographe et costumière indépendante dans les domaines du théâtre, de l’opéra et de la danse.

En plus de nombreuses œuvres dans la scène indépendante, ses créations scéniques et de costumes ont été vues au Holland Festival, aux théâtres de Vienne, Constance, Sarrebruck, au Tanzhaus de Zurich, à l’Opéra sur le Rhin, à l’Opéra National de Montpellier et à l’Opéra Comique de Berlin. Elle a déjà collaboré avec Clara Pons sur le Wunderhorn et les Schäferkantatas au Festival Bach de Leipzig.

Florian Kühnle

Après des études d’ingénieur du son pour médias audiovisuels à la Potsdam Film Academy, Florian Kühnle a étudié l’art et les médias à l’Université des Arts de Berlin et a obtenu son diplôme de master. Après avoir travaillé comme ingénieur du son, directeur artistique et assistant artistique, il est actuellement professeur au département Environnements interactifs de l’Université des sciences appliquées de Bielefeld.

Dans les installations et les mises en scène, Florian s’occupe de combiner les aspects spécifiques des espaces physiques avec les éléments multimédias ou numériques tels que la lumière, la projection et le son. Les installations permettent aux spectateurs de découvrir l’espace de manière interactive, sous un nouvel angle. Pour y parvenir, Florian utilise de nombreuses ressources, comme les images en mouvement, le son ainsi ou encore le code informatique et la construction.

Cynthia-ël Hasbani

Cynthia-ël Hasbani est une artiste multimédias berlinoise née à Beyrouth. Après un baccalauréat en arts visuels et animation en 2008 à l’Académie Libanaise des Beaux-Arts de Beyrouth, elle a développé sa carrière dans la communication visuelle en se concentrant sur la scène musicale et culturelle du Liban. En 2018, elle a terminé sa maîtrise en espaces et médias à l’Université d’Europe des sciences appliquées de Berlin.

Depuis, elle travaille pour de nombreux clients dans des secteurs variés comme les droits de l’homme, le développement social, les arts de la scène et les expositions culturelles. Du design visuel à l’art vidéo, en passant par l’installation interactive et la performance, son travail s’articule autour des rêves, des souvenirs, du mouvement et d’une esthétique inspirée d’une nostalgie des années 90, et du passage de l’analogique au numérique.

© Priska Ketterer

Elena Schwarz

Cheffe d’orchestre

Cheffe d’orchestre suisse-australienne, Elena Schwarz étudie la direction d’orchestre à la Haute Ecole de Musique de Genève, au Conservatorio della Svizzera Italiana puis auprès de Peter Eötvös ou encore Matthias Pintscher. Elle obtient rapidement une reconnaissance internationale grâce à ses interprétations perspicaces des partitions et son intelligence émotionnelle. Sa saison 2021/22 présente des temps forts notamment le BBC Philharmonic Orchestra, le Royal Liverpool Philharmonic ou le Melbourne Symphony, orchestre symphonique du Queensland et symphonique de Tasmanie où elle occupe le poste nouvellement créé de chef d’orchestre associé. Fervente avocate de la musique moderne et contemporaine, elle dirigera la saison prochaine des représentations en première mondiale de Peter Eötvös et George Aperghis ainsi que des œuvres de Thomas Adès et Tyshawn Sorey.

Markus Hollop

Basse

Alors qu’il était encore très jeune, n’ayant même pas terminé ses études à l’Université de musique de Munich, la basse berlinoise Markus Hollop a commencé une carrière internationale qui l’a amené à se produire dans certains des plus importants opéras et festivals, comme l’Opéra national de Bavière, l’Opéra national de Hambourg, l’Opéra Comique de Berlin, l’Opéra National de Paris, le Royal Opera Covent Garden, le Teatro del Liceu Barcelona, les opéras de Turin, Bologne et Naples, les compagnies d’opéra japonaises Nomori et Nikkikei (Tokyo et Yokohama), l’Opera Pacific, le Salzburg Easter Festival, le Edinburgh Festival, et le Festival de Radio France. Il a travaillé avec des chefs tels que John Eliot Gardiner, Zubin Mehta, Seiji Ozawa, Sebastian Weigle, James Conlon, Claudio Abbado, Wolfgang Sawallisch et des metteurs en scène tels que Robert Carsen, Peter Stein, Damiano Michieletto et Luc Bondy.

Lena Haselmann

Mezzo-soprano

La mezzo-soprano germano-norvégienne Lena Haselmann est née à Heidelberg et s’est produite à Berlin (Staatsoper), au Teatro Comunalede Bologne, à l’opéra national du Danemark, à l’opéra de Gothenburgen Suède ou encore aux théâtres de Wiesbaden, de Weimar, d’Heidelberg ou de Schwetzingen. Son répertoire est axé sur la musique contemporaine et l’interprétation de pièces de compositrices. En novembre 2017, elle fait ses débuts à La Scala de Milan avec la première mondiale de Ti vedo, ti sento, mi perdo de Salvatore Sciarrino. Lena Haselmann, qui possède un doctorat en musicologie, est spécialiste de la mélodie scandinave. Elle enseigne également le chant lyrique à l’Université des Sciences appliquées d’Osnabrück.

© Thomas Jauck

Sarah Maria Sun

Soprano

Considérée comme l’une des plus grandes interprètes vocales de la scène musicale contemporaine, Sarah Maria Sun compte à son répertoire plus de 1000 pièces du 16ème au 21ème siècle, dont 350 premières mondiales. Elle se produit régulièrement à l’international en tant que soliste dans des salles de concert et des festivals renommés. Sur les plus grandes scènes d’opéra, elle a créé des personnages féminins complexes aussi bien dans le théâtre musical que dans l’opéra et le monodrame. Pour son rôle d’Elsa dans Lohengrin de Sciarrino (2017) ainsi que pour sa performance dans 4.48 Psychoses de Philip Venables (2019), elle a été nommée chanteuse de l’année. De 2007 à 2014, elle a été la première soprano du Neue Vocalsolisten Stuttgart qui, depuis des décennies, est l’un des pionniers de la musique contemporaine. Son album Les Espaces électroacoustiques (col legno) a été récompensé par le Deutsche Schallplattenpreis.

Clara Pons

Dramaturge du Grand Théâtre depuis 2019, Clara Pons a étudié la philosophie à l’Université libre et le piano au Conservatoire royal de Bruxelles, avant de se tourner vers la vidéo et le théâtre. Elle a travaillé comme assistante à la mise en scène entre autres au Theater Basel, à l’Opéra de Francfort, et à l’Operaballet Vlaanderen. Son adaptation du Schwanengesang de Schubert a été montrée notamment à la Monnaie, au Komische Oper Berlin, au Theater an der Wien et au Norske Opera Oslo. En 2013, elle a présenté son film Irrsal/Forbidden Prayers dédié aux Lieder de Hugo Wolf à la Tonhalle de Düsseldorf, puis en tournée en compagnie de plusieurs orchestres, dont le Philharmonique de Rotterdam. S’en est suivi en 2015 le film Wunderhorn, une adaptation des lieder de Mahler créé au Klarafestival avant de faire l’objet d’une tournée européenne. En 2017, son film sur Harawi de Messiaen a été créé au Singel. Son dernier film, Lebenslicht, adapté des cantates de Bach et présenté en première mondiale au Concertgebouw Brugge en janvier 2019, est le fruit de la collaboration avec Philippe Herreweghe et le Collegium Vocale Gent. Clara Pons travaille aussi comme vidéaste pour la scène lyrique ; son travail interroge la relation entre narration, musique et image.