Ian Bostridge

Ian Bostridge © Sim Canetty-Clarke

Ian Bostridge

Ténor
Prix:
De CHF 17.- à 119.-
mer 13 mai 20:00
Ian Bostridge
«De la musique avant toute chose»

Paul Verlaine
Infos pratiques
Présentation
Infos pratiques

Ian Bostridge, ténor
Saskia Giorgini, piano
Claude Debussy, Maurice Ravel, Benjamin Britten

 

Avec le soutien de

FONDATION VRM

Présentation

« De la musique avant toute chose », le ténor anglais Ian Bostridge avait pourtant fait tout autre chose avant de faire de la musique son métier. Docteur ès lettres à Oxford, historien de la science et autorité mondiale sur les sciences occultes dans le siècle précédent les Lumières, il a fait à 27 ans le choix de la musique, sans jamais revenir en arrière. Sa voix possède une vibration de corde pincée plutôt qu’un simple vibrato, ainsi que le timbre caractéristique de tant de ses compatriotes ténors ; on pense aux regrettés Peter Pears, Robert Tear, Anthony Rolfe Johnson…
En tant qu’interprète lyrique, ses rôles les plus mémorables sont naturellement ceux du répertoire anglophone moderne : Quint dans The Turn of the Screw, le Capitaine Vere de Billy Budd, Rakewell dans The Rake’s Progress, ou son Aschenbach dans Death in Venice à l’English National Opera en 2007. Depuis ce temps, son activité musicale s’est recentrée sur l’oratorio, le récital et le concert, avec une foisonnante activité littéraire et intellectuelle marquée par d’innombrables conférences, émissions télé et radiophoniques, articles de presse spécialisés, publications savantes et la réception de diverses distinctions académiques et civiles. Nous sommes d’autant plus honorés de recevoir Ian Bostridge sur notre plateau que sa dernière apparition au Grand Théâtre (un récital de Schubert) remonte déjà à 2003 et que cela fait un long moment pour être privé d’un artiste si accompli. Pour ce récital, Ian Bostridge a choisi les deux cycles des Fêtes galantes composés par Debussy sur les poèmes de Verlaine, l’expression parfaite de l’injonction du premier vers de l’Art poétique cité en exergue, depuis le rythme des vers jusqu’au jeu musical avec les sonorités des mots. Les trois mélodies langoureuses de Shéhérazade de Ravel complèteront la première partie française de ce programme qui passera ensuite outre-Manche. Le cycle de chansons Winter Words de Benjamin Britten, sur des poèmes de Thomas Hardy, composé en 1953, est traversé par un thème qui hanta Britten toute sa vie : la perte de l’innocence au moment où naît la conscience et commence l’inexorable marche vers la vieillesse et la mort. La jeune pianiste italo-néerlandaise Saskia Giorgini a été lauréate du Concours Mozart 2016 à Salzbourg, où elle reçut également le prix spécial d’interprétation de la commande musicale du Festival. Le maestro Salvatore Accardo a salué sa «technique infaillible, la beauté émouvante de sa sonorité, son phrasé plein de fantaisie et sa pure musicalité». Saskia Giorgini accompagne désormais régulièrement Ian Bostridge dans ses récitals.

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG