La Cenerentola

La Cenerentola

Dramma giocoso de Gioacchino Rossini

Aperçu

Tribune de Genève

« Une gourmandise de mise en scène »
Une autre que Cendrillon les aurait coëffées de travers ; mais elle estoit bonne, et elle les coëffa parfaitement bien.

Charles Perrault
« Cendrillon »
Histoires ou Contes du temps passé (1697)

Infos et distribution

Œuvre

Infos et distribution

Cendrillon

Dramma giocoso de Gioacchino Rossini
Livret de Jacopo Ferretti d’après le conte de Charles Perrault Créé à Rome en 1817
Dernière fois au Grand Théâtre de Genève 2007-2008

En coproduction avec De Nationale Opera Amsterdam et le Palacio de las Artes Reina Sofía

14 – 26 SEPTEMBRE 2020

Chanté en italien avec surtitres en français et anglais
Durée : approx. 3h avec un entracte inclus

 

DISTRIBUTION
Direction musicale Antonino Fogliani
Mise en scène et costumes Laurent Pelly
Collaborateur aux costumes Jean-Jacques Delmotte
Scénographie Chantal Thomas
Lumières Duane Schuler
Direction des chœurs Alan Woodbridge

Angelina Anna Goryachova
Don Ramiro Edgardo Rocha
Dandini Simone Del Savio
Don Magnifico Carlo Lepore
Clorinda Marie Lys
Tisbe Elena Guseva
Alidoro Simone Alberghini

Orchestre de la Suisse Romande
Chœur du Grand Théâtre de Genève

 

Avec le soutien de :

Œuvre

La Cenerentola fut composée, comme presque tous les grands succès de Gioacchino Rossini, en un temps record et n’était pas l’effet d’une ambition particulière. Il fallait un sujet, quelqu’un a dit « Cendrillon » et Rossini, qui tombait de sommeil, manifesta son accord avant de s’endormir tout à fait. On pourrait dire que cette Cenerentola a été conçue dans un rêve. Rossini n’hésite cependant pas à exiger de Jacopo Ferretti, son librettiste, qu’il introduise un certain réalisme dans le célèbre conte de Charles Perrault, à la place des éléments magiques et féériques. Point de carrosse-citrouille, donc. Cendrillon, brimée par le personnage falot de son beau-père Don Magnifico — et non plus une méchante marâtre — sera aidée par un sage philosophe, Alidoro — et non plus une marraine-fée. Et la pantoufle de vair disparaît au profit d’un bracelet identificateur.
L’opéra de Rossini se détache du conte de fées de Perrault en devenant donc un récit réaliste et moral, destiné à prouver que la bonté finit par triompher de toutes les épreuves. Le metteur en scène français Laurent Pelly, qui se lance pour la troisième fois de sa carrière dans une partition rossinienne, tient pourtant à rendre sa part de magie légitime à cette Cendrillon. Il le fera en imposant au quotidien assez banal de la maison de Don Magnifico, dès l’apparition du prince Don Ramiro dans leurs vies, une part de folie onirique où les ambitions inavouables de chaque personnage viennent déformer les apparences de leur univers.
C’est dans la musique de Rossini, farfelue, décoiffante, rêveuse, que Laurent Pelly trouve la folie de l’œuvre. Celui qui a régalé le public genevois de tant de productions impayables et inoubliables comme Viva la Mamma! ou La Grande-Duchesse de Gérolstein, trouve dans le personnage solitaire et marginalisé d’Angelina, la nuance mélancolique qui définit le véritable burlesque. Pour Laurent Pelly, cette Cendrillon est certes un peu naïve mais c’est ainsi qu’elle s’oppose à la mesquinerie qui l’entoure par la fermeté de son bon cœur. S’il est un cas où le théâtre est porteur d’un espoir d’aller à l’encontre de ce qui nous tire vers le bas, de la méchanceté décomplexée des places réelles et virtuelles de notre temps, s’il en est une qui nous apprend tout simplement à être bons, c’est bien Angelina, notre Cenerentola.
Le chef d’orchestre italien Antonino Fogliani, référence dans le répertoire italien du XIXème siècle, a déjà séduit le public romand dans Aida l’automne dernier. Il conduira l’Orchestre de la Suisse Romande à travers les délirants ensembles et les coloratures casse-cou de ce dramma giocoso.

La presse en parle

«Une Cenerentola jubilatoire au Grand Théâtre de Genève»
Le Temps
«Une fable pour retrouver le souffle de l’opéra»
Tribune de Genève
«Au Grand Théâtre, La Cenerentola sans masque de Laurent Pelly»
Le Temps
Warm-up

Warm-up

Intro

Intropéra

La conférence de présentation de l’œuvre s’exporte en version audio.

Cenerentola à La Plage

Générale publique 12.9.2020 – COMPLET

Conférence 8.9.2020
Suite aux mesures annoncées par le Conseil d’État genevois le 17 août 2020 face au Covid-19, la conférence du 8 septembre ne pourra pas se tenir aux foyers du Grand Théâtre. Retrouver la conférence présentée par Alberto Mattioli sur YouTube.
> voir la vidéo

Atelier public 19.9.2020

En coulisse 20.9.2020

#WeArtGTG

Tout l’univers du GTG. Ici, là, partout.

Restez connecté avec le GTG


Crédits photos
© GTG / Carole Parodi